Ingénieux système permettant de refroidir ou de préchauffer, à loisir, l’air extérieur entrant dans la maison en exploitant la chaleur ou la fraîcheur du sol en été et en hiver respectivement. Permettant ainsi des économies de l’ordre de 20 à 25 % de l’énergie engagée dans le chauffage de l’air renouvelé, ce système permet de ne pas trop dépenser son argent dans la régulation thermique et le confort intérieur.

Puits Canadien : puis-je l’installer chez moi ?

Au vu des nombreux avantages qu’offre cette méthode d’optimisation des énergies, tout propriétaire d’un chez-soi serait tenté de l’installer, cependant, sa réalisation obéit à certaines règles :

  • L’enterrement de la conduite de 2 à 4 mètres ;
  • Tenir compte du diamètre des conduits qui ne doit pas dépasser les 20 centimètres en fonction de la nature du sol ;
  • Les conduites doivent être espacées d’un mètre, au moins si plusieurs sont à installer ;
  • Les conduits sont lisses et étanches afin d’éviter les infiltrations, les moisissures et les bactéries ;
  • La vitesse de circulation de l’air est de l’ordre de 3m/s ;
  • Plusieurs filtres seront installés à l’entrée des conduits afin d’éviter l’invasion des rongeurs et des nuisibles ;
  • Un by-pass intelligent thermostatisé est équipé à l’entrée des conduites de sorte à empêcher l’entrée de l’air lorsqu’il est plus froid que le sol ;
  • L’extrémité de la conduite permettant l’entrée d’air sera située à une hauteur d’un mètre 20 au minimum sous forme d’une borne de prise d’air.

Puits Canadien : peut-il nous faire profiter de réelles économies d’énergie ?

N’ayant qu’une consommation d’énergie dérisoire, le puits Canadien fait économiser en moyenne 10 fois plus d’énergie qu’il n’en consomme !

Concrètement, les économies générées par les puits Canadien sont tributaires de plusieurs paramètres, à commencer par le choix des équipements utilisés lors de sa réalisation. Des extracteurs d’air et des ventilateurs performants permettront un meilleur flux d’air et donc une efficacité de chauffage/rafraîchissement supérieure, engendrant une moindre consommation de chauffage/climatisation électrique.

Les économies permises par le puits Canadien sont également fonction du type de maisons pour lequel il a été installé. Les maisons neuves, construites avec une isolation thermique classique sont le siège d’une déperdition d’air, et donc thermique, importante ! Le puits Canadien est de nature à réduire cette déperdition en assurant un mouvement d’air régulé et contrôlé et assure au passage une économie de près de 20 % de la facture d’énergie. A l’inverse, pour les maisons dites bioclimatiques, mieux isolées et exposées de telle sorte à profiter de l’ensoleillement et avec des matériaux permettant l’emmagasinage de la chaleur du jour pour être dispensée la nuit, le puits Canadien n’assure pas une forte économie d’énergie car, à la base, ce type de maisons est conçu pour optimiser les énergies naturelles.